• Accueil
  • Plan du site
  • Nous contacter
  • Rechercher
  • A-
  • A
  • A+
  • International English
Camping SAMOENS

Animations/Village

Village



Maisons traditionelles dans une ambiance intimiste.  Un village fait pour les amoureux de l'authenticité.  Vous y découvrirez des commerces typiques et surprenants ainsi que des sites remplis d'histoire.  Les habitants sont les septimontains (de sept petits monts) car la vallée est nichée entre 7 monts.  Continuez la lecture vous découvrirez l'histoire de quelques endroits de notre beau village. 

La Chapelle du Bérouze

Chapelle Dédiée aux apôtres Pierre et Paul, cette chapelle est née du transport des ruines de la chapelle fondée au col de Couz, en 1468, et détruite en 1476 lors de l’invasion du Faucigny par les troupes suisses.
Bâtie sur la place du Bérouze en 1481, elle a été une nouvelle fois restaurée en 1660 comme le rappelle l’inscription latine de sa façade « Noble Bernard Ducis m’a heureusement relevée à ses frais l’an du Seigneur 1660 ». Ayant perdu sa cloche sous la Révolution, elle en a retrouvé une en 1824.

Le Gros Tilleul et sa place

Le Gros Tilleul Au coeur historique de Samoëns, les anciennes halles du marché et le Gros Tilleul renvoient à un passé ancestral, en demeurant des lieux de rencontre et de convivialité incontournables de la vie locale. Un bel exemple de patrimoine vivant.
Arbre emblématique de Samoëns, le Gros Tilleul a été planté en 1438 pour célébrer un jugement rendu par le Duc Amédée VIII de Savoie, confirmant aux habitants de Samoëns la possession des alpages de Frétérolle, Chardonnière, Vigny et Cuidex, situées dans la vallée voisine de la Manche. Arbre remarquable, par son âge et par son envergure, le Gros Tilleul constitue un véritable repère, célébré par de nombreux écrivains, poètes et musiciens locaux à travers les âges.

Le Jardin Botanique de la Jaysinia

Jardin Botanique Créé en 1906 par Marie-Louise Cognacq-Jaÿ, fondatrice de La Samaritaine. Classé Jardin remarquable, il est scientifiquement géré par le Muséum national d’Histoire naturelle. 4 800 plantes de montagne réparties en 2 500 espèces. Fermé en période enneigée.
Créé en 1906 par Marie Louise Cognac Jaÿ, fondatrice de La Samaritaine. Classé Jardin remarquable de France. 3km de promenade bucolique et romantique avec un dénivelé de 80m. 2700 plantes de montagne réparties en 2500 espèces.

Le jardin est sculpté sur le flanc montagneux sud dominant le village. La Jaÿsinia s'étend sur 3,700 hectares, sur un terrain en forte pente (80 mètres de dénivelé). Il compte 2500 espèces de la flore de montagne provenant des cinq continents. Depuis 1936, il est sous la Direction scientifique du Muséum national d'Histoire naturelle (département des Jardins Botaniques et Zoologiques). Le jardin est doté d'un laboratoire ouvert aux scientifiques, qui abrite une collection de plantes de Savoie et des Alpes en herbiers. Jeux d'eau et de cascades, scènes arborées, ruines du château de la Tornalta (XIIème), chapelle (XVIIIème), 4800 plantes provenant du monde entier.

Écrin de nature au cœur du patrimoine, le jardin « La Jaÿsinia » dans le village Haut Savoyard de Samoëns fait exception. Jardin botanique unique en son genre dans les Alpes, il ne regroupe pas moins de 2500 espèces de fleurs de montagne. A la fois lieu d'étude et véritable havre de paix où l'on vient se ressourcer, il constitue un passage obligé quand on vient séjourner à Samoëns.

Un peu d'histoire...

Le 1er juillet 1838 naquit une petite Septimontaine nommée Marie ­Louise Jaÿ dont le destin allait marquer le village et...la capitale ! A 15 ans, la jeune fille part tenter sa chance à Paris. C'est là-bas qu'elle rencontre Ernest Cognacq, qu'elle épousera par la suite. Ensemble, ils fondent « La Samaritaine ». Le succès est immédiat.

A la tête d'une immense fortune, sans enfant, Marie ­Louise et Ernest consacrèrent la fin de leur vie aux bonnes œuvres et n'oublièrent jamais le village natal de Madame. C'est il y a 100 ans, en 1906, que Marie­Louise crée le jardin botanique de la Jaÿsinia.

Plus que le simple témoignage de son attachement à son village, la Jaÿsinia est un lieu unique, sculpté sur le flanc montagneux sud dominant le village de Samoëns.

La promenade dans le jardin, exposé plein sud, est extrêmement bucolique. Le petit sentier serpentant dans la montagne vous amène, entre cascades et jeux d'eau, jusqu'aux ruines du château de la Tornalta (XIIe siècle) et à une chapelle du XIIIe siècle.

Plus vous monterez, plus la vue sur le bourg s'ouvrira à vous. Une balade digne des plus beaux tableaux des paysagistes romantiques. En plus du panorama magnifique, ce sont les milliers d'essences de plantes et de fleurs qui vous raviront les sens.